Accès direct
image header

Vos questions, nos réponses


Plastie mammaire

  1. Qu'est-ce qu'une hypertrophie mammaire ?
  2. L'hypertrophie mammaire est définie par un volume des seins plus ou moins important, associé à un affaissement (ptose mammaire) et parfois à une asymétrie. L'hypertrophie mammaire entraîne un retentissement physique et fonctionnel : douleurs du cou, des épaules et du dos, gêne pour la pratique des sports, difficultés vestimentaires ; et un retentissement psychologique : gêne du regard d'autrui
  3. La mammoplastie de réduction est-elle prise en charge par la Sécurité Sociale ?
  4. Si la réduction du volume mammaire est supérieure à 300 g, il existe une prise en charge de la Sécurité Sociale ; un arrêt de travail est éventuellement prescrit pendant 1 mois.
  5. Grossesse : possible après intervention ?
  6. Il faut attendre au minimum 6 mois après l'opération de chirurgie esthétique. L'allaitement est variable selon la technique.
  7. A partir de quel âge peut-on opérer ?
  8. Dès la fin de la croissance et au-delà, pendant toute la durée de la vie.
  9. Quand puis-je reprendre mes activités sportives ?
  10. Il faut attendre 1 à 2 mois avant de reprendre les activités sportives.
  11. Quelles sont les suites opératoires de l'hypertrophie mammaire ?
  12. Cette intervention est habituellement peu douloureuse. Les drains mis en place sont retirés au bout de 24 heures, en même temps que le premier pansement. Le port d'un soutien-gorge est alors conseillé nuit et jour pendant un mois. Les fils se résorbent après deux à trois semaines.
    Les ecchymoses superficielles disparaissent habituellement au bout de deux semaines. Un engourdissement temporaire des mamelons peut parfois prendre quelques semaines avant de disparaître.
  13. Quelles cicatrices laisse la correction de la ptôse mammaire (technique cicatrice verticale) ?
  14. Les cicatrices sont fonction du degré de ptose du sein ; au minimum il existe une cicatrice autour de l'aréole associée à une cicatrice verticale. elles sont dans la majorité des cas de bonnes qualité, mais le poids du sein opéré exerce une forte tension sur toutes les cicatrices. Celles-ci peuvent donc s'élargir avec le temps et nécessiter une reprise sous anesthésie locale.

Retour au sommaire